2.8 C
Paris
samedi, décembre 3, 2022

Référencement naturel : le pouvoir de la conversion 

Il va sans dire que le but de tout site web est de promouvoir, commercialiser et tirer le meilleur parti des services et produits en augmentant les ventes. 

Certains vont simplement proposer une vitrine pour présenter leur activité, leur entreprise et essayer d’attirer un maximum de nouveaux visiteurs, avec pour objectif principal de nouer des contacts. 

D’autres auront un site e-commerce pour essayer de vendre leurs services et produits au plus grand nombre. 

Les moyens mis en pratique

Un site internet n’est pas le résultat d’un résultat simple et 100% réussi. Certains dépensent des milliers d’euros pour avoir un site web puissant avec une graphismes développée par un directeur artistique, d’autres préfèrent installer un thème (template) gratuit ou payant (pour une cinquantaine d’euros) sans aide ni compétence extérieure avec un WordPress ou un prestashop bien conçu. 

Des efforts pour être visible 

Certains opteront pour des campagnes publicitaires sur Google, d’autres pour le référencement naturel, enfin une petite majorité se penchera sur diverses campagnes autour de Facebook, LinkedIn, Youtube, Twitter, etc. 

Dans tous les cas, quels que soient les moyens utilisés, qu’ils soient cross canal ou pas, vous devez vous efforcer de vous rendre le plus visible possible car sans trafic sur votre site, il est inutile de dire que votre site ne servira à rien ! Pour mieux comprendre voir le site https://www.article-sponsorise.com/.  

Mesurer le retour sur investissement des résultats 

Il est important de mesurer les résultats obtenus. D’une part, parce qu’il est important de comprendre l’origine de vos visiteurs et leur comportement et de pouvoir aligner de manière optimale votre stratégie marketing sur les axes les plus rentables pour vous. 

Il faudra soutenir les axes les plus prometteurs au détriment de ceux qui se sont avérés moins efficaces. 

Une bonne lecture de vos statistiques vous réconfortera et vous aidera à prendre sereinement les bonnes décisions concernant l’avenir de votre site internet et les dépenses liées à la promotion de vos services et produits. 

Le tracking e-commerce dans Google Analytics, s’il est correctement configuré, permet de mesurer avec précision les valeurs générées par les achats des internautes et les valeurs par levier utilisé (SEO, Sea, Sem, etc.). ..) 

Chiffre d’affaire par SEO 

Ainsi, une entreprise qui, de par son référencement naturel, envisage clairement un chiffre d’affaires de 150 000 € par an, peut très bien imaginer investir 10 000 € à 15 000 € dans l’optimisation de son référencement, avec l’intention d’utiliser son augmentation de chiffre d’affaire par son référencement naturel. 

Sans cette statistique, dépenser cette somme semble risqué, voire insensé ! 

Gains via le SEA 

Une entreprise qui dépense 4 000 € par mois en achetant des clics sur Google Ads et qui peut mesurer ses revenus isolés grâce à Ads, peut facilement décider de la stratégie à utiliser pour augmenter ses profits et sa rentabilité. 

Si, avec l’investissement exact de 4 000 €, lui permet de mesurer le chiffre d’affaires record de, disons, 30 000 €, la rentabilité n’est plus à prouver et le dirigeant peut facilement parier que doubler la mise doublera ses bénéfices. 

Ads présente des avantages indéniables tant que vous obtenez le bon effet de levier. 

Mauvais résultats et conclusions 

Si chaque investissement pouvait correspondre à un profit spécifique, cela serait trop facile ! et tout le monde gagnerait à chaque fois. 

Il faut donc accepter que malgré les efforts que peuvent faire les agences de webmarketing, de référencement payant ou naturel, tous les sites internet ne se valent pas devant les consommateurs ! 

En d’autres termes, cela signifie que malgré un travail parfait dans une campagne (quelle qu’en soit la nature), les résultats ne peuvent être garantis. 

Si la campagne contient les bons mots clés dans les bonnes zones géographiques ciblées, avec les bonnes pages de destination, et que le consommateur n’achète pas, il y a un problème avec le site Web et sa capacité à convertir.

Il faut alors se pencher sur les pratiques des concurrents pour comprendre pourquoi les consommateurs préfèrent consommer ailleurs que sur votre site. 

Rappelons qu’un internaute qui souhaite acheter quelque chose consulte en moyenne 3 à 5 sites internet avant d’arrêter son choix sur le site où il va consommer. 

Si vous ne comprenez pas bien les pratiques de vos concurrents, difficile d’imaginer que vous pourriez être plus efficace qu’eux par accident ! 

Il est donc impératif de bien connaître vos adversaires afin de répondre au mieux aux demandes du marché que vous pourriez satisfaire !

Latest news

Related news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.